Qu’est-ce que le protocole de transmission des données ?

Vous en avez peut-être déjà entendu parler et vous souhaitez connaître la définition exacte de TCP/IP ? Ce sigle signifie en anglais : Transmission control protocol / Internet protocol. Il se traduit en français par : Protocole de contrôle des transmissions / Protocole Internet. Ce protocole désigne un ensemble de règles qui sont spécialement élaborées pour favoriser la communication des ordinateurs entre eux, notamment sur les réseaux internet.

Tout d’abord, il faut rappeler qu’un ordinateur peut fonctionner de manière autonome et effectuer certaines tâches qui ne nécessitent pas une connexion à un réseau. Sans connexion, vous pouvez par exemple rédiger un document Word, regarder des séries déjà enregistrées sur votre disque dur ou encore préparer un exposé pour votre projet professionnel. En revanche, si vous souhaitez faire des recherches sur Google, regarder des films sur Netflix ou envoyer des mails à vos collaborateurs, vous aurez besoin d’une connexion internet. Pour votre ordinateur, cela implique d’entrer en liaison avec d’autres ordinateurs à distance. Ces derniers appartiennent à des sociétés situées dans diverses parties du monde, et sont gérés par des logiciels et divers systèmes de programmation. Votre ordinateur va donc démarrer une interaction avec les autres supports informatiques en ligne, ce qui peut parfois impliquer des centaines de systèmes. 

Les échanges doivent donc être organisés pour définir par exemple la manière dont les ordinateurs entament la conversation ; qui doit communiquer à quel moment ; comment savoir que les messages sont bien transmis et comment terminer la conversation. Ces interactions sont gérées par des protocoles ou des ensembles de règles convenues par les informaticiens. Comme exemple, notez par exemple que le télégraphe utilise le code Morse et que les radios de type CB se servent de protocoles « 10-4 ». De même, les humains se servent également de codes sociaux bien définis pour communiquer et échanger entre eux.

Les ordinateurs ont donc leur propre protocole de communication et tous les supports informatiques doivent s’y conformer pour favoriser une bonne transmission. Il faut noter qu’à l’origine, chaque marque d’ordinateur créait son propre protocole réseau. Les échanges n’étaient donc pas fluides et les interactions étaient souvent impossibles entre les ordinateurs n’appartenant pas à un même fabricant. Heureusement, une norme commune a été définie pour régulariser cette situation. Le modèle TCP/IP a donc été élaboré et est désormais accepté dans tout le monde numérique. 

Quelle différence entre le protocole TCP et le protocole IP ?

Le modèle de transmission standard contribue à la bonne transmission des messages de votre ordinateur. Il faut toutefois noter qu’il se compose de deux protocoles différents. L’Internet Protocol (IP) est la partie qui identifie l’adresse à laquelle les données numériques de votre ordinateur sont envoyées pour chaque communication. Pour sa part, le TCP est le protocole responsable de la livraison des données lorsque l’adresse de livraison a été obtenue. Autrement dit, l’IP est une adresse qui peut être assimilée au numéro de votre téléphone portable, tandis que le TCP représente la technologie qui favorise le fonctionnement de l’appareil et qui le fait sonner lorsque vous recevez un appel par exemple. Puisqu’ils sont toujours utilisés ensemble, il n’est pas nécessaire de différencier les deux protocoles ou de les utiliser séparément. 

protocole tcp/ip

Comment fonctionne le réseau TCP/IP ?

Le protocole de transmission des ordinateurs a été élaboré par les services de la Défense des États-Unis. Ce protocole se fonde sur la précision lors du transfert de données numériques d’un appareil à un autre. L’envoi des messages se fait de manière décomposée grâce à ce qu’on appelle des paquets. Notez en effet qu’un envoi en un seul bloc pourrait prendre beaucoup de temps (si le réseau est encombré par exemple). Pour cela, les messages sont décomposés dans le réseau et chaque paquet peut emprunter un cheminement spécifique. Une fois parvenu à destination, le message est recomposé, puis livré à l’ordinateur devant le recevoir. 

En dehors de l’utilisation des paquets, le modèle TCP/IP fonctionne en divisant les tâches de communication en plusieurs couches encore appelées la suite de protocoles. Il existe quatre couches dans un tel réseau :

  • La couche de liaison de données : encore appelée couche physique ou couche d’interface réseau, elle gère les zones physiques de l’envoi et de la réception des données numériques. La couche de liaison se sert pour cela de votre câble de connexion, de votre réseau sans fil ou encore de la carte d’interface réseau du support informatique utilisé.
  • La couche Internet : on l’appelle aussi couche réseau et elle veille à contrôler et coordonner les mouvements des différents paquets qui circulent sur votre réseau de connexion.
  • La couche transport : cette couche fournit une connexion de données entre deux appareils. Elle se charge par exemple de diviser vos données envoyées en plusieurs paquets et de gérer la réception des paquets reçus.
  • La couche application : il s’agit d’un groupe de logiciels qui fonctionnent grâce à la communication réseau et qui interagissent avec l’utilisateur. 

Chaque fois qu’une interaction est lancée, le protocole TCP/IP parcourt ces différentes couches afin de reconstituer les données et de les présenter à leur destinataire. Ces quatre couches servent donc à maintenir un certain standard dans l’échange des données numériques, de manière que les logiciels et les techniciens ne soient pas obligés de gérer les communications en ligne. Par ailleurs, ces couches ainsi que l’ensemble du protocole peuvent subir des mises à jour lorsque les professionnels estiment qu’il est nécessaire d’en améliorer les performances ou de renforcer le niveau de sécurité. 

Le protocole américain est-il un modèle standard ?

Chaque ordinateur possède sa propre adresse IP, mais ces adresses utilisent toutes le même protocole de transmission. Il existe deux grands types d’adresses IP : les statiques et les dynamiques. Les adresses statiques restent les mêmes en permanence : elles sont semblables à l’adresse de votre demeure ou de votre immeuble professionnel par exemple.

En revanche, les adresses dynamiques sont conçues pour subir des changements : dans ce cas, le système informatique qui l’utilise veille à en informer le réseau local. 

Comment trouver son adresse IP ?

Si vous n’êtes pas informaticien, vous aurez rarement besoin de l’adresse de votre matériel informatique. Mais si vous souhaitez par exemple configurer un réseau ou résoudre un problème de connexion, vous devez connaitre votre IP.

Alors vous vous demandez comment connaitre mon ip publique ? Il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessus.

Pour connaitre son IP locale voici les procédures pour les systèmes d’exploitations Windows et Mac.

Sous Windows, il vous suffira de vous rendre dans les paramètres, puis de cliquer sur « Réseau et Internet ». Vous pourrez ensuite sélectionner soit « Wi-Fi », soit « Ethernet » et cliquer sur le nom de votre réseau pour trouver l’adresse IP. 

Sous Mac, allez dans le menu Pomme, puis sélectionnez les préférences du système, puis le menu Affichage et enfin la section Réseau. Cliquez ensuite sur votre connexion (Ethernet ou Wi-Fi). Pour une connexion Ethernet, l’adresse IP locale est directement affichée. Pour une connexion Wi-Fi, cliquez sur le bouton « Avancé » puis sur le bouton « TCP/IP » en haut de la fenêtre. 

Dans Internet

Le 18 janvier 2022